29 millions de véhicules polluent plus que les Volkswagen de « Dieselgate » en Europe

29 millions de véhicules polluent plus que les Volkswagen de « Dieselgate » en Europe

Tout le monde sait que l’émission de gaz toxique venant des autos est nocive pour la santé, surtout dans le cas du diesel. Des véhicules diesel dits « sales » qui produisent jusqu'à trois fois le niveau d'oxyde d'azote autorisé sillonnent toujours pourtant les routes européennes.

Tout le monde sait que l’émission de gaz toxique venant des autos est nocive pour la santé, surtout dans le cas du diesel. Des véhicules diesel dits « sales » qui produisent jusqu'à trois fois le niveau d'oxyde d'azote autorisé sillonnent toujours pourtant les routes européennes. Et pour cause, les constructeurs utilisent des logiciels truqueurs pour manipuler les tests de mesure d'émission de gaz polluant. Le scandale du Dieselgate qui a éclaboussé Volkswagen paraît moindre face à ce phénomène. T&E, organisation européenne regroupant plus d’une cinquantaine d'ONG, crie au scandale.

La France est l’État qui abrite le plus de voitures polluantes en Europe

Depuis septembre 2015 et l’affaire Dieselgate, la société allemande Volkswagen est affaiblie et a encore du mal à se relever. Accusée de ne pas avoir respecté les normes antipollution, elle n’est pas en fait la seule ! En effet, selon l’organisation Transport et Environnement (T&E), 29 millions de véhicules circulant en Europe sont bien plus pollueurs que ceux impliqués dans cette affaire.

Avec 5,5 millions de voitures polluantes sur son parc routier, la France se trouve en première position, suivie de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de l'Italie, de l'Espagne et de la Belgique qui en comptent respectivement 5,3 millions, 4,3 millions, 3,1 millions, 1,9 million et 1,4 million.

Ces véhicules ont été autorisés à la vente par les autorités du pays à cause des trucages effectués par les constructeurs. Au moment du passage des voitures en usine, les véhicules testés ne dépassaient pas le niveau de NOx autorisé qui est de 0,08g/km. Seulement, une fois mis en circulation, les systèmes de traitement antipollution ne fonctionnent plus. La Fédération européenne pour le transport et l'environnement a effectué des tests sur route et c’est ainsi qu’elle a décelé cette escroquerie.

Volkswagen est le premier de la classe !

L’ONG active dans le domaine du transport et de l'environnement a évalué les émissions d’oxyde d’azote (NOx) sur environ 230 modèles diesel, et les résultats sont consternants pour tous les constructeurs. Les modèles de Volkswagen ressortent gagnant dans la liste. Volkswagen, Seat, Audi et Skoda émettent seulement trois fois plus de NOx que la norme autorisée. Les derniers de la classe sont Opel, Renault-Nissan, Fiat et Suzuki. Certains modèles de ces trois marques en rejettent jusqu’à 15 fois plus.

Plus de 72 000 Européens décédés à cause de la pollution de l’air

Ces agissements irresponsables des constructeurs participent à la mise en danger de la santé des Européens. À noter que les émissions toxiques de NOx sont la cause de plus de 72. 000 décès dans le vieux continent, dont 2.300 en Belgique. C’est pour cette raison que l’OMS a évoquée que la pollution de l’air représente un risque environnemental majeur pour la santé.

Pour Greg Archer, directeur de T&E, les constructeurs automobiles continuent de vendre ces voitures sales avec la complicité des régulateurs nationaux. Il a souligné la nécessité d’une surveillance drastique en Europe afin d’encourager les pays membres de l’UE à protéger leurs « champions nationaux ».