Marché automobile Belge : profit de 66,7 millions d'euros pour D’Ieteren Auto

Marché automobile Belge : profit de 66,7 millions d'euros pour D’Ieteren Auto

Le concessionnaire belge D’Ieteren vient d’enregistrer un bénéfice de 66,7 millions d’euros pour le premier semestre de 2016. Et ce, toujours dans le cadre de sa distribution de voiture Volkswagen. Grâce à ce résultat, l’entreprise confirme sa part de marché de 21,5% dans le secteur auto d’outre-quiévrain.  

Le concessionnaire belge D’Ieteren vient d’enregistrer un bénéfice de 66,7 millions d’euros pour le premier semestre de 2016. Et ce, toujours dans le cadre de sa distribution de voiture Volkswagen. Grâce à ce résultat, l’entreprise confirme sa part de marché de 21,5% dans le secteur auto d’outre-quiévrain.

 

Quelle Volkswagen continue de dominer le marché après Dieselgate ?

Les voitures Volkswagen restent plébiscitées par les automobilistes de l’outre Quiévrain malgré l’éclatement de l’affaire de truquage du groupe il y a un an. La bonne santé de la vente D’Ieteren en Belgique en témoigne.

En effet, ses gros bénéfices ont pour origine deux modèles phares, à savoir la nouvelle déclinaison de Touran et l’ancienne Tiguan. Le bon résultat de ces derniers est aussi appuyé par deux versions prémiums d’Audi, notamment l’A4 et le Q7. Chez D’Ieteren, la performance de deux Seat reste également inébranlable : celle de l’Alhambra et de l’Ibiza.

Parmi les plus insensibles au dieselgate figure la marque Skoda. Au même titre qu’Audi, elle a participé à la croissance de part de marché de Volkswagen en Belgique. Mais le plus intouchable reste la marque vedette Porsche. Dieselgate ou non, elle a toujours affiché un niveau de vente très élevé sur le territoire et partout dans le monde. Les véhicules utilitaires Volkswagen de moins de 6 tonnes sont aussi privilégiés en Belgique. La part de marché de D’Ieteren sur ce segment a atteint les 9,72% sur la période.

 

D’leteren : 67 350 immatriculations écoulées en 6 mois

Le représentant belge de Volkswagen a pu écouler 67.350 modèles en six mois, soit 6.5% de plus par rapport à la même période de l’année précédente. Cette vente représente 1,517 milliards d’euros de chiffre d’affaires et + 8,1% de croissance comparée au résultat de l’année précédente. Ceci s’explique par la synergie positive qui existe entre l’augmentation de nombre d’unités vendues et l’accroissement des modèles proposés. Pour cette entreprise belge, la croissance est partout. Son résultat opérationnel pour la période mentionnée s’élève à 65,7 millions, si celui de 2015 était à 54,1 millions €. Et ce, même si la société a dû dépenser 12 millions d’euros dans les salons auto et le rappel des modèles truqués.

 

D’Ieteren doit encore rappeler 305.000 voitures jusqu’en 2017

Suite à l’autorisation accordée par l’autorité fédérale d’Allemagne en charge de la régulation du secteur automobile, l’entreprise a pu commencer le rappel de 320.000 voitures truquées le mois d’avril 2016.

D’après la société, ceci ne causera que des désagréments minimes au niveau des utilisateurs, car la mise à jour du logiciel va s’effectuer comme un entretien normal. Malgré cette assurance, seuls 15.000 rappels ont été effectués jusqu’à présent. La clôture de cette campagne est annoncée pour 2017.

D’après les analystes, le marché belge de l’automobile devrait connaitre une évolution de 10% cette année 2016. Il en est de même pour D’Ieteren Auto qui annonce déjà une bonne perspective de vente. A l’heure actuelle, l’entreprise a déjà enregistré une augmentation de commande de 25% par rapport à l’année précédente. Notez que les 66,7 millions de bénéfices engrangés par l’entreprise pour le premier semestre dépassent déjà celle de 2015 à 12%.