Quels sont les avantages de l’éco-conduite ?

Quels sont les avantages de l’éco-conduite ?

Grâce aux progrès de la technologie, il est maintenant possible de pratiquer l’éco-conduite. Les équipements de bord de la dernière génération, les différents indicateurs et les jauges dont sont dotés les véhicules contemporains permettent désormais aux automobilistes d’optimaliser l’utilisation de leur moteur et d’adapter leur rythme à ce concept qui procure plusieurs avantages. Découvrez les nombreuses bonnes raisons d’adopter l’éco-conduite.

Grâce aux progrès de la technologie, il est maintenant possible de pratiquer l’éco-conduite. Les équipements de bord de la dernière génération, les différents indicateurs et les jauges dont sont dotés les véhicules contemporains permettent désormais aux automobilistes d’optimaliser l’utilisation de leur moteur et d’adapter leur rythme à ce concept qui procure plusieurs avantages. Découvrez les nombreuses bonnes raisons d’adopter l’éco-conduite.

Les avantages de la pratique de l’éco-conduite

 

En adoptant l’éco-conduite, vous profiterez des avantages suivants :

- Diminution de l’émission de gaz nocif : la réduction de 10 km/h de la vitesse permet de diminuer de 12,5 % les émissions de CO² sur un trajet de 500 km, soit 12 kg de moins de gaz rejetés dans l’environnement.

- Économie de 15 % en moyenne sur la consommation de carburant. Un automobiliste qui réduit sa vitesse de 10 km/h peut économiser de 3 à 5 l sur 500 km.

- Diminution des coûts d’entretien de la voiture : moins d’usures au niveau de plusieurs éléments du véhicule. Le moteur, l’embrayage, les systèmes de freinage, les suspensions et les pneumatiques sont en effet moins sollicités lorsqu’un automobiliste adopte l’éco-conduite.

- Réduction des risques d’accident : un conducteur qui opte pour l’éco-conduite tient à se conformer au Code de la route, tel que le respect des distances de sécurité et des limitations de vitesse. Ce comportement contribue à l’amélioration de la sécurité routière et à la restriction des préjudices physiques et matériels en cas de sinistres. Les statistiques démontrent que l’éco-conduite permet d'amenuiser de 10 à 15 % les risques d’accident.

- Baisse du niveau de pollution sonore : comme le fonctionnement du moteur est limité, l’éco-conduite permet de diminuer sensiblement les nuisances sonores engendrées par un moteur lancé à haut régime.

- Un confort amélioré : une conduite plus souple permet au conducteur et aux passagers de jouir d’un meilleur confort à l’intérieur du véhicule.

- Moins de stress : l’éco-conduite et l’anticipation sur les contextes routiers permettent d'amoindrir la tension nerveuse qui est la plupart du temps lié à une situation d’urgence à laquelle le conducteur ne s’attendait pas par manque de prévention.

L’éco-conduite : comment la pratiquer ?

 

L’adoption de ce concept nécessite la soumission à 3 règles de base :

- La conduite à bas régime : en roulant en 4e ou en 5e rapport de la boîte de vitesse, un automobiliste réduit de 20 % sa consommation de carburant de 20 % par rapport à une conduite continue en 3e. L’économie peut atteindre 200 ou 300 € sur une année.

- La limitation de la vitesse permet aussi de diminuer la facture énergétique. Un conducteur qui roule à 110 km/h (au lieu de 130 km/h) en conservant le même rapport sur sa boîte de vitesse réduit sa consommation de carburant d’environ 0,5 l sur un trajet d’une heure. Ceci équivaut à 20 % en moins d’essence ou de gas-oil sur un trajet d’une heure.

- Le maintien d’une allure constante permet également de baisser la consommation de carburant. Il faut éviter les accélérations brusques pour essayer de gagner quelques secondes.

Quelques techniques supplémentaires

 

Ces quelques gestes permettent également d’optimiser l’adoption de l’éco-conduite :

- Une vérification régulière de l’état général du véhicule,

- Une attention particulière au chargement,

- Une anticipation sur les ralentissements en veillant à utiliser autant que possible le frein moteur,

- Un usage non abusif de la climatisation

- Couper le moteur à chaque arrêt prolongé.