Une iOs pour automobile en gestation chez Apple

Une iOs pour automobile en gestation chez Apple

Apple envisagerait de « laisser aux oubliettes » son projet baptisé « Titan ». Pour rappel, ce dernier concerne la conception et la production d’un véhicule qui aurait porté la marque à la pomme. Ce qui aurait été regrettable si la firme n’était pas résolue à se lancer dans un autre créneau : le développement d’un système d’exploitation spécialement dédié aux voitures.  

Apple envisagerait de « laisser aux oubliettes » son projet baptisé « Titan ». Pour rappel, ce dernier concerne la conception et la production d’un véhicule qui aurait porté la marque à la pomme. Ce qui aurait été regrettable si la firme n’était pas résolue à se lancer dans un autre créneau : le développement d’un système d’exploitation spécialement dédié aux voitures.

Un changement de cap

Après 4 années de tergiversations sur la concrétisation du projet d’une voiture autonome, le géant de l’informatique change complètement de cap. Il s’est décidé à jouer dans un autre registre qui est plus en rapport avec sa vocation première. Depuis quelque temps, la marque à la pomme a engagé plusieurs ingénieurs de QNX, entreprise affiliée à Blackberry, pour mettre au point un système d’exploitation spécifique dédié à l’automobile. Le choix n’est pas anodin puisque QNX détient déjà une certaine notoriété dans le domaine de la conception de ce type de système. Apple table sur l’expérience de ces experts pour garantir l’aboutissement de son projet de développement d’un iOs destiné aux voitures.

Une application pour améliorer la conduite autonome

Suivant les pas de Google, Apple réoriente donc ses efforts sur le développement de logiciels et de services dédiés à équiper les voitures autonomes en association avec certains constructeurs automobiles. La firme a fait appel à la collaboration du fondateur de QNX, Dan Dodge, inventeur du système d’exploitation éponyme conçu pour l’univers de la technologie embarquée et ayant été acquis par BlackBerry en 2010. En marge du développement d’un système complet d’exploitation, la marque à la pomme serait également en train de se pencher sur une application géante dédiée au perfectionnement de la conduite autonome. Si cet algorithme voit le jour, il devra se montrer convaincant pour faire face à la concurrence, notamment Tesla qui présente déjà sur le marché un système d’exploitation particulièrement performant.

Des contraintes à surmonter

Pour percer dans ce domaine, Apple devrait sortir des sentiers battus et développer un système d’exploitation pour véhicule autonome apte à gérer une multitude d’éléments provenant de constructeurs différents, tels que les équipements, les informations et les pièces. Sur ce plan, Microsoft détient une sérieuse avance. Cette firme a déjà mis au point un système d’exploitation adapté à tout type de plateforme et de matériel, alors que jusqu’ici, la firme à la pomme est loin de maîtriser la gestion d’un logiciel d’exploitation compatible avec tout type de matériel. L’iOS et la Mac OS qu’elle a développé ne peuvent fonctionner qu’avec les ordinateurs et les téléphones de la marque ou des équipements bien déterminés. Certes, il est possible d’accorder Mac OS sur PC, mais les capacités d’adaptation de cet algorithme restent encore assez limitées.

 

Échéance en fin 2017

Comme son projet de construction de véhicule autonome rencontre de nombreux obstacles, l’équipe dirigeante d’Apple aurait fixé une échéance en fin 2017 pour évaluer sa faisabilité. Elle choisira alors définitivement son orientation. Jusqu’à présent, la firme n’a pas annoncé officiellement ses projets. En tout cas, les observateurs estiment que Tim Cook et son équipe envisagent de rester dans la course à la voiture autonome. En effet, si elle abandonne son projet primaire, elle travaillera déjà sur un autre : celui du développement d’un système iOS pour automobile.